Clinique Vétérinaire Circée Verneuil-en-Halatte 03-44-28-39-02

Son arrivée

images-33

Lors de son arrivée à la maison, il est essentiel de permettre à votre lapin de s'habituer en douceur à son nouvel environnement. Vous aurez prévu à l'avance tous les éléments indispensables à son confort : gamelles, toilettes (litière adaptée), jouets, coin-cachette pour dormir… Mais dans tous les cas, douceur, calme et patience sont de rigueur.

Avant toute chose, il faut comprendre que dans la nature, le lapin est une proie. Il vit de manière discrète, s'enfuit à la moindre menace et passe du temps caché dans son terrier. Il ne faut donc pas s'étonner qu'il soit effrayé  lorsqu'il est déposé  sur le sol carrelé d'une pièce « vide », entouré d'enfants joyeux ! Si, dans ce cas, on tente de le saisir, il est possible qu'il cherche à s'échapper et griffe les mains qui le retiennent… pas d'inquiétude : votre petit sauvageon doit apprendre à vous connaître. Pour cela, il est essentiel de le laisser se cacher pour se rassurer.

Laissez-lui du temps. Respectez sa timidité. Tant qu'il reste caché, il doit pouvoir avoir accès à l'eau et à de la nourriture (et à ses toilettes !)… Au fils des jours, il apprendra à vous connaitre, à reconnaître les bruit de la maison.
C'est là qu'il va progressivement commencer  à découvrir son territoire. Comme il le ferait dans la nature, il va se promener, de plus en plus longuement, pour repérer les cachettes où se réfugier, les zones où se trouvent des aliments, les endroits amusants…Laissez-le alors évoluer librement (en sécurité), et permettez-lui de découvrir la maison et la famille, sans tenter de l'attraper.

Lors des premiers contacts, soyez très calme. Laissez-le s'approcher de vous sans bouger. S'il vient vous renifler, vous pouvez lui parler doucement, mais dans  tous les cas, il doit pouvoir s'enfuir comme bon lui semble, car aucun lien de confiance ne peut se construire sous la contrainte.

Progressivement, il va faire connaissance avec son nouvel environnement  et gagner en confiance.  Certains membres de la famille sauront plus facilement l'apprivoiser, mais tout est affaire de patience et de douceur. Au fil des semaines, il reconnaîtra les voix, appréciera les caresses, et découvrira la hiérarchie du foyer.

Afin de bien pouvoir comprendre et communiquer avec son lapin il est important de connaitre ses mimiques et de savoir les interpréter.

  • Le lapin allongé de tout son long :il est détendu, se repose et se sent en sécurité dans son environnement.
  • Le lapin tape le sol avec ses pattes arrières : c'est un message d'alerte pour ses congénères lorsqu'il y a une situation inhabituelle voire dangereuse.
  • Le lapin émet un cri très aigu : cela témoigne d'une peur extrême il se sent en danger.
  • Le lapin grince des dents : s'il reproduit un son de ronronnement c'est un signe de bien-être.
  • Le lapin fait des petits bonds ou des petits cercles : il exprime sa joie !

Le lapin est un animal naturellement propre. Il est donc assez simple de lui apprendre à faire ses besoins dans un bac à litière.

Dans un premier temps, l'idéal est de mettre en place un espace « toilettes » facilement accessible, comme un bac en plastique.

Mettez la litière uniquement dans ce bac, afin que votre lapin comprenne que c'est dans cet endroit qu'il doit faire ses besoins.

Durant les premiers jours mettez les excréments de votre lapin dans ce bac pour l'inciter à l'utiliser.

Normalement au bout de 8-15 jours votre lapin devrait être relativement « propre ». Toutefois, n'hésitez pas à faire preuve de beaucoup de patience et de pédagogie si des accidents surviennent. Aucune punition ne doit être infligée à cet animal plutôt craintif, au risque de le braquer définitivement.

Bien manipuler mon lapin

Dans la nature, lorsque le lapin est loin du sol, il est en danger. Donc être porté n'est pas rassurant pour lui.

 

Il faut donc manipuler votre lapin régulièrement dès son plus jeune âge afin de l'habituer à être porté. Mais cet entrainement doit aussi être pratiqué avec prudence (risques de griffures et de chutes), et avec beaucoup de douceur et de patience.

La bonne façon pour tenir votre lapin est :

  • Tenir la partie avant du lapin sous son thorax entre les pattes avant avec une main.
  • Tenir la partie arrière avec l'autre main placée sur son dos.
  • Maintenir votre lapin contre vous afin qu'il se sente en sécurité

L'habitat

  La vie à l'intérieur

Les lapins peuvent vivre en semi-liberté à l'intérieur. Pour cela, vous devez sécuriser leur environnement car les lapins aiment creuser et ronger.

Protégez vos meubles, et pour la sécurité de votre lapin, protégez tous les fils électriques à l'aide de protèges câbles (risques d'électrocution).

Vous pouvez également lui mettre à disposition des serviettes, des couvertures, ou même un bac rempli de terre ou d'écorce afin de l'occuper.

Il sera préférable de surveiller votre lapin lors de ses premières sorties en liberté.

Le lapin doit toujours avoir à sa disposition : un point d'eau, du foin, un abri et un bac à litière dans lequel il peut être éduqué à faire ses besoins.

  La vie à l'extérieur

Si votre lapin vit en extérieur, il doit disposer d'un abri à l'abri du vent et bien isolé dans lequel il se sentira en sécurité pour se reposer. Il faut les protéger des éventuels dangers comme les chiens, les chats ou autres prédateurs.

Attention, un lapin peut facilement sauter un enclos de 60 cm de haut ! Il sera donc parfois nécessaire d'ajouter un toit grillagé.

Une litière bien fournie en paille et une cage recouverte d'une couverture la nuit permettra à votre lapin de ne pas avoir froid.

Pensez à changer l'eau tous les jours et à vérifier que celle-ci ne gèle pas s'il fait froid !

La cage

Les lapins sont des animaux actifs et sportifs, c'est pourquoi ils doivent pouvoir se dépenser.

Leur cage doit leur permettre de s'étirer, de creuser, de courir, de se divertir, de se cacher et de se tenir debout sur leurs pattes arrière.

L'idéal est d'offrir à votre lapin en plus de sa cage (minimum 1 mètre avec une mezzanine si possible), un espace sécurisé (enclos) dans lequel il pourra faire son exercice et explorer son environnement.

La litière

La litière sera disposée dans un bac à litière facilement accessible dans la cage du lapin. Dans le reste de la cage vous pouvez mettre un épais matelas en caoutchouc ou des serviettes.

Vous pouvez utiliser des litières pour chat non agglomérantes ou des litières végétales qui sont bien absorbantes.

A l'inverse, il faut éviter la sciure car elle est souvent poussiéreuse et irrite les yeux du lapin.

En extérieur, la litière peut être composée de paille ou de copeaux de bois. La litière ne doit pas être moisie, ni poussiéreuse. La paille d'orge est plus douce que la paille de blé ou d'avoine et risque moins d'irriter les yeux de votre lapin.

La litière doit toujours être propre et sèche. Vous devez la nettoyer régulièrement (2 fois par semaine) et retirer les zones souillées tous les jours.